Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
E.S.C. ST BRISSONNAIS

La Leishmaniose canine une maladie en progression

21 Août 2008 , Rédigé par Club Canin de St Brisson Sur Loire Publié dans #INFORMATIONS

information tirée d'un article de Antoine BOUVRESSE, Dr vétérinaire et communiquée sur le site de la SOCIETE FRANCOPHONE DE CYNOTECHNIE. 

http://www.sfcyno.com

La leishmaniose canine est une maladie due à un protozoaire  : Leishmania Infantum Ttransmit par un moustique : le phlébotome. On parle de maladie vectorielle inoculable. C'est également une zoonose, ce qui signifie que l'homme peut être atteint et développer une leishmaniose.

SYMPTOME :

Quelques mois après la pigûre de phlébotome infectés, se développe un chancre localisé à la truffe, au chanfrein ou à la face interne des conques auriculaires, qui évolue vers la guérison spontanée en 4 à 8 mois sans laisser de cicatrices.
Classiquement, une forme chronique se développe. C'est souvent un ensemble de symptômes qui conduit à une suspicion de leishmaniose.
Les signes généraux sont :
- Abattement marqué pouvant aller vers un état de torpeur
- Amaigrissement souvent très marqué
- Anémie, leucopénie, forte augmentation de la globulinémie, diminution de l'albuminémie...
- Perte de poils, sur le pourtour des yeux, les oreilles, le chanfrein, cou, coudes, jarrets, queue...
- Hypertératose
- Ulcérations
- Ganglions lymphatiques hypertrophiés.

EVOLUTION :

Lors des formes aiguës (rares) les animaux agés de moins de 18 mois présentent une hausse de température (>41°C) des tremblements et décèdent en quelques jours.
L'évolution de la forme chronique est lente de quelques mois à quelques années avec des poussées d'aggravation des symptômes, troubles rénaux et hépatiques, diarrhée hémorragiques... La mort survient dans 80 % à 90% des cas.

TRAITEMENT :

De nombreux protocoles ont prouvés leur efficacité mais leur coût et leur durée est un facteur limitant.

PREVENTION :

Les mesures de prévention sont nombreuses et visent principalement à éviter le contact entre le phlébotome et le chien. Ce moustique a surtout une activité crépusculaire et la 1ère mesure consiste à éviter les sorties en zone infestées durant ces heures.
De nombreux produits insecticides efficaces sont disponibles :  
- sous forme de colliers (SCALIBOR)
- sous forme de pulvérisateurs (DUOWIN, ADVANTIX)

A noter aussi que le phlébotome ne rentrerait pas dans les maisons.

Si cette information vous a interessée, retrouvez la dans sa totalité en cliquant sur le lien suivant :

http://sfcyno.com/reunion-confe-congres/leishmaniose.pdf

ZONES A RISQUES :       (des cas ont été signalés récemment dans la région Ile de France et en Savoie)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article